Le western crépusculaire

    Photo liste Le western crépusculaire
    Par Camille
    54 Films
    Vues: 13726
    Favoris: 7
    Après le western classique incarné par John Wayne qui glorifiait le mythe de la conquête de l'ouest, un autre son de colt a commencé à se faire entendre à la fin des années 1960, celui du "western crépusculaire". Inspiré par le western spaghetti, les cowboys deviennent de parfaits antihéros dont la limite morale qui les séparent de leurs ennemis devient de plus en plus mince. L'ambiguïté , la noirceur et la violence deviennent le fil conducteur de ces westerns d'un genre nouveau.

    1
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1973  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Dans la lignée Sergio Leone, l'homme qui l'aura transformé à jamais en icône du western, Clint Eastwood pousse encore plus loin son image d'antihéros pour son premier western derrière la caméra. Plus qu'un pistolero, Clint est ici une incarnation diabolique, un ange de la mort avide de de vengeance.
    2
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1985  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Deuxième volet de ce qui est souvent considéré comme une trilogie avec L'Homme des hautes plaines et Impitoyable. Un peu moins osé que dans L'homme des hautes plaines, son personnage n'en reste pas moins un drôle de pasteur, taciturne, ambigu et bad ass qui incarne à merveille l'esprit du western crépusculaire.
    3
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1992  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Clint clôture son officieuse trilogie crépusculaire par son véritable testament au western. Plus que jamais il y est question des impasses et contradictions évidentes auxquels mène le mythe révolu de l'ouest sauvage.
    4
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1976  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Un petit peu à part de sa "trilogie crépusculaire", Clint Eastwood a également signé Josey Wales (qu'il ne devait pas dirigé lui-même au départ. Le contexte de guerre civile change quelque peu la donne et l'ambiance par rapport aux films précités mais conserve voire exaspère les conflits et paradoxes moraux auxquels sont soumis les personnages.
    5
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1968  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Outre les westerns crépusculaires devenus cultes réalisés par ses soins, Clint a également campé son personnage d'antihéros de l'Ouest pour d'autres réalisateurs. Ici pour Ted Post dans ce film qui égratigne quelque peu l'étrange sens de la justice de l'ouest américain.
    6
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1974  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Un pur western crépusculaire qui raconte la dérive de trois jeunes gens vers le camp des hors-la-loi sous la coupe de Lee Marvin. Sombre, cruel, réaliste : pas de doute on est plus proche de Peckinpah que de John Ford.
    7
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1969  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Comment faire une liste consacrée au western crépusculaire sans évoquer le grand Sam Peckinpah et le film qui restera l'oeuvre incontournable du genre : La Horde Sauvage. Tous les codes moraux y sont déconstruits et renversés : les bons ne valent pas mieux que les "méchants", une véritable démystification en règle. Âpre, violent, furieux ambigu, c'est également un film charnière qui a inspiré les réalisateurs majeurs actuels de contre-culture américaine (Tarantino, Rodriguez, Rob Zombie etc...)
    8
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    RÉALISATION : 
    ANNÉE : 
    1973  
    PAYS : 
    Etats-Unis
    Plus posé par rapport à la fureur de la Horde Sauvage, Pat Garrett et Billy The Kid n'en véhicule pas moins la même vision de l'ouest américain en privilégiant cette fois un peu plus la finesse et la cynisme. Difficile de rester insensible devant cette chasse à l'homme entre frères ennemis pour qui principes moraux et code d'honneur n'ont plus grand sens.
    page 1
    >

    Commentaires

    Ajouter un commentaire à la liste Le western crépusculaire
    Le 12/10/2009

    Camille is back !

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites