Love, Simon

    |  3 |
    J'aime:
    - Réalisé par Greg Berlanti (connu pour son travail sur Dawson, puis sur les séries DC Comics The Flash, Supergirl, Black Lightning...), Love, Simon est une comédie dramatique et romantique qui emprunte des codes au teen-movie aussi. Classé par certains critiques parmi les meilleurs films sur l'adolescence et les meilleurs films romantiques 2018, ainsi que parmi les meilleurs films sur l'homosexualité, il a été salué pour sa finesse, qui n'empêche pas l'humour. Adapté de Becky Albertalli, il permet de retrouver Katherine Langford (13 reasons why), Alexandra Shipp (X-Men : Dark Phoenix), Jorge Lendeborg Jr (Alita : Battle Angel, Bumblebee), Josh Duhamel (Bébé mode d'emploi, Transformers : The last knight) et Jennifer Garner (Peppermint), ainsi que Nick Robinson (Everything, everything, La 5ème vague, Jurassic World) dans le rôle du jeune Simon, qui cache son homosexualité.
    Affiche du film Love, Simon
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Love, Simon

    UTILISATEURS
    (3.95 pour 20 notes)
    + Fiche complète

    Love, Simon : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Men, Women &amp; Children
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film E-love
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Grandview, U.S.A.
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Alex Strangelove
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Everything, Everything
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L&#039;éveil D&#039;Edoardo
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Love, Simon

    Simon Spier, un adolescent qui cache son homosexualité, voit son secret sur le point d'être révélé au grand jour lorsque l'un de ses mails tombe entre de mauvaises mains.

    Photos du film Love, Simon

    Ajouter une photo du film Love, Simon

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Love, Simon
    2598 Vues
    81 Vues

    Listes avec le film Love, Simon

    Ajouter une liste au film Love, Simon
    Les « nouveaux ados » grandissent vite, très vite, trop vite peut-être, ils sautent des étapes, oublient des passages obligés, et se retrouvent souvent face contre terre. Le mal-être des adolescents a...
    De The Birdcage à Philadelphia, en passant par I Love You Phillip Morris, l'homosexualité aux Etats-Unis est bien représentée au cinéma. Souvent un sujet délicat (surtout pour les jeunes dont la...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Love, Simon
    ffred
    Le 29/11/2018
    26 critiques
    Voilà sans doute l’une des premières comédies romantiques pour ados avec un héros gay. Si cela peut aider certain(e)s de faire leur coming-out, c’est parfait. Il est déjà difficile de se découvrir gay à l’adolescence, encore plus de le faire savoir. Cinématographiquement parlant, Love, Simon est ultra conventionnel. La mise en scène est vraiment très impersonnelle, le scénario bourré de clichés et d’attendus, et la fin est dégoulinante au possible. Les acteurs ne sont pas très charismatiques et ne rendent pas leurs personnages spécialement attachants. Mais un certain charme et une certaine fraicheur se dégagent de l’ensemble. C’est même parfois touchant et souvent drôle. Sans négliger le fait que cela rappellera pas mal de choses à beaucoup de monde. Voilà donc un film qui, s’il n’est pas un chef d’œuvre, a au moins le mérite d’exister. Léger mais pas si anodin que cela.

    Site web:  http://lecinedefred2.over-blog.fr/2018/06/love-simon.html
    Emma666
    Le 05/12/2018
    51 critiques
    Le thème du coming-out est toujours assez délicat à exploiter au cinéma (comme en littérature d'ailleurs). Il ne faut pas tomber dans le pathos, ni faire comme si ce n'était qu'un léger détail. Et le cap des premiers amours, c'est toujours important.

    Le réalisateur ne s'écarte que très légèrement du roman de Becky Albertalli. L'introduction se fait plus en douceur, distillant un peu de suspense avant la révélation du gros secret de Simon. On ne s'attarde pas trop sur ses amis (dommage pour le personnage d'Abby, qui perd un peu de son paysage tourmenté,, et Léa n'a plus du tout ce côté rebel et à contre-courant), et choisit de nous faire apprécier à la place le sombre crétin qui fait du chantage au héros. Et personnellement, le directeur de l'école m'a arraché plus d'un fois un rire (au contraire de ses élèves). Quant à la prof de comédie musicale, elle est tout simplement génial, et ses dialogues hilarants.

    Le film tire son épingle du jeu grâce aux scènes tirées de l'imagination de Simon : que ce soit les coming-out hétérosexuels de ses amis à leurs parents, son fantasme de comédie musicale à la fac ou simplement les mises en images de sa correspondance avec Blue, on visualise tout à fait son état d'esprit.

    La musique, comme dans le roman, est judicieusement choisie : un peu de classique, beaucoup de bleuette adolescente, rien de mythique, mais de quoi donner une play-liste offrant de belles découvertes (en cette période de Noël, foncez écouter Someday at Christmas, des Jackson 5, histoire de vous mettre dans une ambiance toute enguirlandée).

    Et maintenant que l'on a parlé du scénario, des quelques libertés prises sur l'orginal et de la réalisation fantaisiste réussie de Greg Berlanti, qu'en est-il des acteurs ? Enfin, surtout Nick Robinson, qui joue le rôle de Simon Spier ? Et bien le choix était parfait. On n'est pas tombé dans la facilité de choisir un gars stéréotypé, efféminé. Voilà quelque chose qui pourrait faire réfléchir ceux qui regarderaient le film. Simon est un ado normal et gay. Et comme il le dit si bien, c'est injuste qu'il n'y ait que les gais à devoir faire leur coming-out.

    Les comédies romantiques pour ados se sont déjà pas mal épanchés sur les cas hétéros. Love, Simon, ça se déguste comme ces plaisirs coupables : on sourit beaucoup, on pouffe parfois, on angoisse pour le héros, et notre petit coeur frétille de bonheur devant un happy-end tant attendu. Absolument tous les ingrédients qui assurent le succès sont là. Sauf que le héros est gay. Une histoire d'amour avec un inconnu par mail ou courrier interposé, c'est classique. Avec ce "petit plus", on ajoute du piment à l'intrigue.

    Site web:  http://lapauselecture.canalblog.com/archives/2018/12/05/36921348.html
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites